browse language
Spiaggia Marina Romea paddle surf ravenna Pialassa Baiona Ravenna Spot surf Ravenna ristorante-giume-mareggiata-adriatico barca_casalborsetti pialassa_baiona Ombrelloni del Sole Luna Lido Spiaggia a nord di Casal borsetti

Visiter Ravenne

 

Ravenna tourism web site, discover the area, events, enjoy,  accomodation and services
www.turismo.ravenna.it

Ravenna town hall official web site
www.comune.ra.it

Aperçu Historique

Les origines de Ravenne sont très anciennes, antécédentes à celles de Rome, et remontent à environ 3000 ans.
Comme la plupart des villes de l’Antiquité, elle aussi est née à la confluence de cours d’eau et en particulier des fleuves de l’antique Padusa ( zone du Po), tout près de la mer.
Ici, d’antiques populations venues de l’Ombrie se mélangèrent aux populations étrusques et ces dernières aux Celtes, jusqu’au moment où, entre la fin du III ème et le début du II ème siècle avant J.C. l’endroit fut conquis par les Romains. Ravenne, de petit mais consistant centre habité, organisé sur de petites îles reliées entre elles par des ponts, devint, par la volonté de Octavien Auguste, un très important port militaire ; on y installa une flotte prétorienne dont le devoir était de défendre l’Adriatique et les mers orientales de l’Empire ( d’où le  nom de Classe , du latin “classis” qui signifie  justement « flotte »)
Au début du V ème siècle, Ravenne fut élevée aux honneurs de capitale de l’Empire Romain d’Occident, lorsqu’elle fut choisie comme nouveau siège par l’Empereur Honorien parce qu’elle était mieux défendable que Rome et puis que Milan, de l’invasion des Wisigoths d’Alaric.


Entre le V ème et le VI ème siècle, sous l’impératrice Galla Placidia, la ville vécut une période de prospérité et de relative paix : au cours de cette période furent construits d’importants édifices et églises comme la Cathédrale, aujourd’hui disparue, le Baptistère Néonien, le Palais de l’Archevêché dont il ne reste que l’Oratoire ( Chapelle Saint André), puis la Basilique de Saint Jean l’Évangéliste,  l’église de Sainte-Croix et le Mausolée de Galla Placidia. De merveilleuses mosaïques, qui ressentent encore de l’influence romaine, décorent les parois et le plafond de certains de ces monuments; parmi elles, il faut  mentionner le ciel étoilé du Mausolée de Galla Placidia, qui est devenu le symbole de la ville dans le monde entier.
Après la chute de l’Empire Romain d’Occident, sous le gouvernement de Théodoric, roi des Ostrogoths, la ville s’enrichit de nouveaux édifices magnifiquement décorés de mosaïques, comme le Baptistère des Ariens, Saint Apollinaire Nouveau, le Mausolée de Théodoric.
Quand l’Empereur Romain d’Orient, Justinien, envoya ses armées en Italie pour la rattacher à l’Empire, Ravenne devint le siège des fonctionnaires impériaux : ce sont les années de l’époque byzantine lorsque furent complétées des œuvres grandioses comme la Basilique de San Vitale, sur le modèle et à une échelle inférieure de Sainte Sophie de Byzance ( l’Istanbul d’aujourd’hui), Sainte Marie Majeure, Saint Apollinaire en Classe. Les mosaïques de cette période ressentent l’influence orientale: les figures sont immobiles et hiératiques, les fonds sont souvent décorés  à l’or.
L’invasion des Lombards marqua la fin du pouvoir byzantin en Italie et la décadence de Ravenne : c’est le début du Moyen-Âge.
Le meilleur témoignage de l’antique splendeur de la ville est constitué aujourd’hui par les églises de Ravenne, patrimoine de l’UNESCO, qui sont visitées chaque année par des milliers et des milliers de touristes qui restent émerveillés et stupéfaits de leur beauté.

Text: Guerrina Casadei

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Utilizzando il sito, accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra. maggiori informazioni

Questo sito utilizza i cookie per fonire la migliore esperienza di navigazione possibile. Continuando a utilizzare questo sito senza modificare le impostazioni dei cookie o clicchi su "Accetta" permetti al loro utilizzo.

Chiudi